samedi 24 octobre 2015

Arcadis (Pays-Bas, AMX)

J'ai décidé de parcourir les 25 sociétés de l'indice AMX (les 25 sociétés aux Pays-Bas, après les 25 plus importantes de l'indice AEX), en analysant en surface chacune d'elles et en présentant mes conclusions dans un article court qui servira plus d'aide-mémoire que d'analyse complète sous forme d'oeuvre littéraire.

Cette première analyse porte sur Arcadis.

Date: 24/10/2015
Cours actuel: 21.865 EUR
Nb d'ctions:83922936
Market cap: 1835m
Dette nette: 340m
EV:2175m


Business

Conseils/projets dans le monde entier sauf Afrique (entreprise globale):
1/ Infrastructure for transportation 
2/ Water
3/ Environment
4/ Buildings

28 000 employés

Allocation de capital

D'après le rapport annuel 2014:
  • Dividend: 30-40% of net income from operations (2014: div is about 53% of net income);
  • Le reste pour financer la croissance;
  • Il y a aussi des rachats d'actions pour diminuer les dilutions (tous les ans emissions d'actions (pour acquisition boites et employés))

Finance and valorisation


Afin de ne pas tenir compte des couts d'acquisition, le management parle beaucoup de "Net income from operations" (excludes acquisitions costs, restructuration and other identified amortization). Ces coûts semblent être récurrents et devraient être selon moi pris en compte dans la valorisation. Pour information, les Yearly restructuring/acquisitions costs (28.4m in 2014, 20.7m in 2013)
Net income 2014: 91.4m (net margin 3.5%)

EBITDA 2014: 206.7m
D/A: 24.2+32.2=56.4m

Capex: 38m

Capex<D/A => Croissance par acquisition

A noter qu'un des objectifs est d'avoir un FCF supérieur au net income. C'est facile d'atteindre cet objectif en ayant un capex inférieur aux dépréciations/amoritsations et en payant la croissance
par acquisition...
Grosse augmentation de nette dette en 2014 à cause des acquisitions.
En 2014, décroissance aux US et US represente 40% du CA
Goodwill represente 42% du bilan

----------
Valorisation:
PER environ 20,
P/FCF environ 20,
EV/EBITDA environ 10.


Conclusion

Le managmement parle de croissance du CA,... mais ne parle jamais de croissance "per share". De toutes manières, cela me semble trop cher car valorisation dépend de la croissance qui se fera par acquisition, donc depénd de la capacité du management à faire des acquisitions accrétives (notamment en émettant des actions)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire